Retour sur la table-ronde : quels enjeux pour les recruteurs de l’agroéquipement ?

Le vendredi 11 mars, six étudiants de la Licence Professionnelle Gestionnaire des entreprises de l'agroéquipement (GAEA) ont organisés une table-ronde, réunissant enseignant.e.s et entreprises partenaires, afin d’aborder les nouveaux enjeux du recrutement dans le domaine de l’agroéquipement.
Titouan RIO, Alexandre GOURIOU, Robin DURVILLE, Gratien SAVALLE, Antoine COATRIEUX et Florent MULOT, étudiants en LP GEAE et organisateurs de l'évènement, accompagnés de leur responsable de formation, Marc COLLIN.

Avec plus de 20 000 entreprises, 170 000 emplois en France et plus de 5 000 nouveaux postes par ans, l’agroéquipement est un secteur en pleine croissance. Les entreprises d’agroéquipement se doivent de répondre aux enjeux des nouvelles technologies et des évolutions dans les pratiques agricoles.

Face au défi du recrutement, six étudiants de la Licence Professionnelle Gestionnaire des entreprises de l'agroéquipement ont organisés une table-ronde réunissant intervenant.e.s professionnels comme enseignant.e.s.

L’occasion pour ces étudiants, comme pour certains intervenant.e.s professionnels, de revenir sur les compétences acquises durant la formation, l’importance de l’alternance pour les entreprises ainsi que les besoins de celles-ci.

La LP GEAE : aller au-delà de la technique

Après une rapide présentation de la formation, Antoine Coatrieux, étudiant LP GEAE et membre de l’équipe organisant l’évènement, revient sur son parcours.

Son témoignage met en avant les connaissances de gestions acquises grâce à la licence professionnelle. Ces compétences de gestionnaire, en marketing, en plus des compétences techniques, lui permettent d’avoir « plus d’ouvertures possibles pour la suite dans les projets professionnels ».

Témoignage d'Antoine COATRIEUX, étudiant en LP GEAE : quels atouts pour les alternants et les employeurs ?

L’agro-équipement, un secteur à dépoussiérer

Après les étudiants, c’est au tour des intervenant.e.s professionnels de témoigner. Pierre-Henri Hamon (ETA HAMON) ouvre la voie en revenant sur son expérience en tant qu’employeur, d’étudiant.e.s en alternance comme post-diplôme.

Egalement présent, Didier Rimbault de l'APRODEMA (Association de promotion des métiers et formations de l'agroéquipement) aborde son ressenti lorsqu'il se rend dans les lycées et universités pour parler des métiers de l'agroéquipement.

Charlotte Cavalan, représentante du Service formation continue et alternance (SFCA) était quant à éllé présente pour apporter des informations sur les aspects alternance et formation continue. L’occasion de revenir sur les différents financements et dispositifs accessibles aux salariés et demandeurs d'emploi (VAPP, VAE, Financement Région, Pole Emploi, CPF ...).

Un mot d'ordre des employeurs pour les étudiant.e.s du secteur de l’agroéquipement : "soyez acteurs et soyez curieux ! On a besoin d'alternants qui ont envie de changements, il faut dépoussiérer l'image du métier".

Témoignage de Pierre-Henry HAMON, dirigeant ETA EDT HAMON, sur les évolutions et les nouveaux enjeux du secteur de l'agroéquipement