Les essais dynamiques de la passerelle Baud-Chardonnet

Découverte des essais dynamiques avec les entreprises VINCI Construction et SCE
Essais dynamiques

Mercredi 14 octobre 2020, les étudiants du département GC-CD ont participé aux essais dynamiques de la passerelle Baud-Chardonnet avec les entreprises VINCI Construction et SCE. C’était l’occasion pour eux de découvrir les tests in situ tout en s’amusant.

Un essai dynamique, à quoi ça sert ?

Lors de la construction d’un ouvrage tel qu’une passerelle « piéton », il est essentiel de tester le confort pour ses futurs usagers. Pour cela, il est nécessaire de vérifier que les vibrations produites ne soient pas gênante pour les utilisateurs. On vérifie, in situ, par des essais dynamiques à partir de fréquence d’excitation comme la marche, la course ou le saut la réponse de la passerelle en fréquence et en accélération. Nos étudiants ont alors eu pour rôle de simuler l’utilisation d’un tel pont dans différentes conditions.

En quoi cet atelier pratique est intéressant pour nos étudiants ?

C’est intéressant pour eux de confronter les calculs de fréquence d’excitation réalisés en cours à l’essai réel pour discuter ensuite du déroulement de la réalisation ou non de leurs prédictions. Même s’ils ne feront pas eux-mêmes ses essais dans leurs vies professionnelles, ils seront amenés à rédiger les cahiers des clauses techniques particulières (CCTP), les plans d’ouvrage, les notes de calcul inhérentes à ces ouvrages. Ils auront donc à le gérer en termes de calcul ou en suivi de chantier.

Béranger MONNERIE, étudiant en licence professionnelle Conducteur de travaux, actuellement en alternance chez Bouygues Bâtiment Centre Sud-Ouest retiendra trois opportunités que lui a offert cette journée :
- étendre son réseau en rencontrant deux entreprises qu’il ne connaissait pas ;
- travailler sur un ouvrage dont il n’a pas l’habitude ;
- découvrir les effets de confort et la réglementation correspondante.

Essais dynamiques