À la découverte du SFCA

De la bonne humeur et de l’efficacité ? Une super équipe qui travaille en harmonie ? Nous vous présentons aujourd'hui le Service de Formation Continue et Alternance (SFCA) de l’IUT !
L'équipe du SFCA

De gauche à droite: Aliette CHRISTOPHER, Carine DOREL, Anthony CHOLLET, Charlotte CAVALAN, Antoine BRIENT, Nathalie LECOQ, Nathalie WAECHTER.

En collaboration avec les équipes pédagogiques, le Service de Formation Continue et Alternance (SFCA) de l’IUT gère la partie administrative et financière de la formation continue et de l’alternance. Rattaché au SFCA de l’Université de Rennes 1, il est hébergé dans les locaux de l’IUT et a ses propres spécificités adaptées aux enjeux de ce dernier. L’équipe est composée de deux chargés de missions et de quatre assistantes. 

Antoine BRIENT, Maître de Conférences à l'IUT de Rennes depuis 2005, est Directeur Adjoint en charge de la formation continue et du pilotage de la qualité depuis janvier 2021.

Anthony CHOLLET, chargé de mission depuis 2015, est le coordinateur du pôle Technologies au sein du SFCA de l’UR1. Ainsi, il travaille en collaboration avec les chargés de mission des IUT de Lannion, St-Brieuc et St-Malo sur les aspects qualité et budgétaire. À l’IUT, il est responsable des formations du domaine secondaire.  

Charlotte CAVALAN, à l’IUT depuis 2014, a commencé en tant qu’assistante de formation. Elle nous confie qu’ayant fait le tour de son poste, elle aspirait à plus de responsabilités et à s’inscrire dans une vision plus stratégique. C’est ainsi qu’elle devient chargée de mission en octobre 2020. Elle est responsable des formations du domaine tertiaire.  

Nathalie LECOQ, arrivée en janvier 2016, est assistante de formation en charge des formations tertiaires, de la licence professionnelle Chimie industrielle - Spécialiste nouvelles voies d'extraction (NOVEX) et de la licence professionnelle Animateur qualité sécurité environnement (GMP).  

Aliette CHRISTOPHER, arrivée en novembre 2020, est assistante de formation en charge des formations en génie civil ainsi que des formations en Génie Industriel et Maintenance (GIM) de l’IUT de St-Malo.  

Nathalie WAECHTER, arrivée quelques jours après, est quant à elle en charge des formations secondaires en GEII et de la licence professionnelle Écoconception de systèmes mécaniques (GMP).  

Carine DOREL, fraîchement arrivée en janvier 2021, s’occupe, quant à elle, des formations en GEA, Carrières sociales et en Carrières Juridiques (CJ) de l’IUT de St-Malo. 

Le rôle de chargé de mission

C'est d’être le lien entre le SFCA de l’université et l'IUT

La conception d’une formation, notamment lorsqu’elle est dédiée à un public en reprise d’études ou en alternance, se fait sous deux angles primordiaux : la pédagogie et les modalités pratiques. Ainsi, les chargés de mission veillent à ce que l’organisation des formations corresponde au mieux aux attentes des candidats sur les aspects administratifs. À ce titre, ils accompagnent les équipes pédagogiques, qui travaillent sur les programmes avec les entreprises, dans le cadre de la structuration des montages de dossier des formations 
Tout au long de l’année, ils réalisent une veille concurrentielle et environnementale, notamment  sur les évolutions des législations (droit du travail, droit à la formation et orientation professionnelle...). 
Ils assurent aussi, auprès de leurs assistantes, une mission d’encadrement afin de les former continuellement aux évolutions des contextes, de la législation et du métier.

Et celui d’une assistante de formation ?

"Ça boit du café et ça rigole"

En contact direct avec les étudiants, les entreprises et les organismes financeurs, elles assurent les tâches opérationnelles avant, pendant et après la formation. Elles s’occupent ainsi des dossiers des stagiaires de la formation continue et des alternants. Par exemple, elles gèrent les contrats de formations qui lient les étudiants à l’université et des conventions qui les lient à l’entreprise.  

La formation : un domaine féminin ?

Les milieux de la formation et de l’administration ont toujours été des secteurs plus “féminin”. Cependant, nous notons qu’au sein du SFCA les coordinateurs de pôle sont tous des hommes.