Vous vous questionnez aujourd’hui sur le modèle de société dans lequel vous vivez. Le modèle économique dominant ne vous convient pas. La dégradation de l’environnement et l’augmentation des inégalités sociales dans un contexte de production croissante de richesses vous questionnent. Vous souhaitez contribuer à faire naître un autre modèle de production, de relations humaines et agir pour construire une société basée sur le respect des droits humains. Accompagner les citoyens à décrypter la complexité du monde qui les entoure, à travers un processus d’information et de compréhension tourné vers l’action, est un enjeu fort pour les milieux de l’éducation aujourd’hui.

  1. Condition d'accès / Candidature
  2. Public concerné
  3. Financement
  4. Organisation des études
  5. Programme de la formation
  6. Savoirs et connaissances développés
  7. Qu'est ce que le DU éducation populaire et transformation sociale

Condition d'accès / Candidature

Conditions d'accès

  • Une licence 2 ou titre équivalent de niveau III (ex : DEJEPS). A défaut, les candidats pourront bénéficier d’un accès par VAP (dossier et entretien devant la commission d’admission qui statuera en fonction de l’expérience du candidat).
  • Être impliqué sur un territoire et vouloir impulser une dynamique d’action collective visant à transformer les pratiques.

Il vous sera demandé de développer ces éléments dans le dossier de candidature. Une rencontre sera organisée pour définir ensemble les éventuelles modalités d’entrée en formation.

Public concerné

  • Professionnels salariés et bénévoles dans les champs de l’éducation populaire, de l'économie sociale et solidaire, de l’environnement et de la solidarité internationale
  • Personnes en reconversion ou porteuses de projet dans ces champs d’intervention
  • Professionnels et élus des collectivités territoriales
  • Professionnels de l'éducation nationale et supérieure
  • Demandeurs d’emploi
  • Etudiants en formation initiale

Financement

Plusieurs possibilités existent en fonction du statut de chaque candidat

  1. le financement des formations pour les salariés
  2. le financement des formations pour les demandeurs d'emploi

Possibilité de demander un devis auprès de Anne Huchet

Organisation des études

Une formation qui part des pratiques de terrain

Le DU Éducation populaire & transformation sociale se construit à partir des pratiques de terrain des participant.e.s. Les 3 jours de regroupements mensuels sont l’occasion de travailler ’analyser les contextes,  de travailler les situations, les tensions, les réussites vécues et les expériences tentées pendant le mois écoulé. Les regroupements sont organisés du mercredi matin au vendredi fin d'après-midi (cf. calendrier dans la colonne document de la page).

Une formation-action

Les modules ressources (voir ci-dessous) apportent des éléments théoriques et conceptuels à partir de ces réalités de terrain. Ces aller-retour pratiques / théories permettent de construire une formation-action où les savoirs mobilisés, les savoir-faire mis en œuvre servent une démarche de terrain et permettent une prise de recul sur les pratiques quotidiennes.

Des binômes enseignant-chercheur / professionnel de terrains

Signe de cette volonté de croiser pratique et théorie, la coordination de la formation et sa mise en œuvre concrète sont assurées pas des binômes de « chercheurs praticiens » et de « praticiens chercheurs » investis dans des réseaux de l’éducation populaire, de l’intervention sociale, de l’économie sociale et solidaire, de la solidarité internationale, de l’éducation, etc.

Un dispositif intégré

Le DU EPTS est construit comme un dispositif se déroulant sur une année, de janvier à décembre. Ce qui permet de prendre en compte les trajectoires passées des participant.e.s et de se projeter à la sortie.e.s de la formation. Ce dispositif nécessite un travail et une présence continue des participant.e.s et permet de faire vivre un groupe en formation tourné vers l’action. Un regroupement de 3 jours « délocalisé » sur un territoire connu de l’équipe pédagogique et/ou des participant.e.s du DU est l’occasion de renforcer la cohésion du groupe et d’expérimenter de nouvelles pratiques de formation tournées vers des acteurs du territoire.

Une formation à l’image de son intitulé

Le DU EPTS tente, au travers des différents modules et points d’étape de la formation, de développer un processus d’éducation populaire et de transformation sociale, au moyen d’outils, d’espaces de réflexion, de temps d’organisation de la formation. Les participant.e.s sont ainsi invités à produire un travail écrit qui pourra êtresera partagé sur le terrain d’action par le biais d’ateliers d’éducation populaire.

Programme de la formation

UE1 : Approche théorique de l’éducation populaire

7 modules ressources rythment la formation, ils sont majoritairement co-animés par un binôme d’enseignant-chercheur et de professionnel de terrain :

  • Pouvoir et politique (sociologie politique des institutions et des organisations). Ce module permet de défricher la notion de transformation sociale présente dans l’intitulé de la formation. Il a pour objectif d’identifier les idéologies accompagnant les rapports de domination sociale et politique, d’interroger le sens des mots et de déployer un ensemble de concepts pour penser les rapports politiques et les formes de pouvoir dans une perspective de transformation sociale.
  • L’éducation populaire : construire du collectif critique et agissant (approche sociohistorique). Ce module permet de définir différentes formes d’éducation populaire et de se représenter les enjeux politiques qui y sont associés. Comment « le peuple » ou le « collectif » peuvent-ils se développer entre populisme, fatalisme et démocratie ? Dans une logique d’éducation populaire, quels savoirs sont à valoriser et à partager, comment déhiérarchiser savoirs savants et savoirs populaires ?
  • Pédagogie et émancipation (sciences de l’éducation). Ce module permet d’interroger notre rapport à la question de l’émancipation et d’explorer les différentes aspirations à l’émancipation dans l’histoire des idées. Il permet de comprendre les relations entre pédagogie et émancipation au travers de quelques pédagogues et de se positionner par rapport à ces héritages et son propre contexte d’intervention.
  • Savoir-faire collectif (psychologie sociale). La question du collectif est au centre de ce module. En partant des expériences de chacun.e, il s'agit d’interroger et d'analyser ce qui fait question dans le fonctionnement des groupes, des influences sociales aux processus de prise de décision, afin que chacun puisse enrichir la réflexion dans son propre collectif.
  • Droits humains (droit et sciences politiques). Les libertés et droits fondamentaux sont protégés en France par un arsenal juridique complet, mais l’effectivité et l’accès à certains de ces droits demeurent problématiques pour bien des individus et groupes sociaux. En sensibilisant les publics à ces questions, en les équipant afin qu’ils puissent faire valoir leurs droits, en politisant la reconnaissance et la confrontation de ceux-ci, l’éducateur populaire construit quelque chose qui va au-delà de l’amélioration de l’effectivité des droits : une capacité de mobilisation individuelle et collective sur la base de principes à la fois moraux et juridiques.
  • Économie et éducation populaire (économie et anthropologie). Entre tarissement des subventions, appels d'offre et mise en concurrence, comment faire de l'éducation populaire aujourd'hui ? Une fois posé l'état des lieux, existe-t-il des collectifs et des espaces qui arrivent à tirer leur épingle de ce jeu (délétère) ? À quelles conditions peut-on développer des expériences économiques viables, qui ne tournent pas le dos aux valeurs défendues ? Ces constats et ces alternatives permettent-ils de ne pas succomber à une forme de réductionnisme qui cherche à nous transformer en homo œconomicus ?
  • Corps, émotion et éducation populaire (danse, théâtre forum et approche théorique). La formation DU EPTS développe plusieurs espace-temps permettant de ne pas faire travailler uniquement la tête, mais aussi le corps. Ce module s’insère dans cette volonté d’investir la question de l’éducation populaire et de la transformation sociale par ce qui nous traverse, y compris corporellement. Ce module travaille les pratiques corporelles tout en apportant un éclairage théorique sur cette dimension.

UE2 : Partage et analyse d’expériences d’éducation populaire

La formation offre plusieurs opportunités de travailler la dimension pratique de l’éducation populaire, à partir des expériences développées par chaque participant.e et travaillées à chaque regroupement, mais également par la participation à des ateliers d’éducation populaire proposés lors du « regroupement délocalisé » et lors des ateliers proposés par les participant.e.s en fin de formation pour présenter et partager leur travail de réflexion-action mené pendant une année.

UE3 : Vie du groupe en formation

Des instances d’organisation de la formation et de régulation de la vie au sein du groupe sont systématiquement proposées à chaque regroupement. Ces temps s’inscrivent dans la suite d’expériences d’éducation populaire développée depuis Célestin Freinet puis par la pédagogie institutionnelle. Une manière d’analyser tout en pratiquant…

UE4 : Projet tuteuré « Penser le chemin de l’action »

Chaque regroupement commence et se termine par le lien de chaque participant.e à son terrain d’action, celui-ci étant considéré comme le cœur de la formation. Les regroupements commencent ainsi par un retour sur ce qui s’est passé durant le mois précédent et se terminent par ce qu’il est envisagé de mettre en mouvement dans le prochain mois. Cette manière de penser le chemin de l’action permet de sans cesse retravailler la question du terrain et des pratiques en les faisant résonner et raisonner avec les apports théoriques, conceptuels et pratiques de chaque regroupement.

UE5 : Parcours de vie et apprentissage

La formation est construite comme un parcours continu, qui commence avant l’entrée dans le DU EPTS et qui continue à sa sortie. Un travail sur la durée est ainsi demandé pour conserver des traces, depuis la candidature à la formation jusqu’au dernier regroupement. Ces traces prennent la forme de carnet de bord, de journal de terrain, d’entretiens avec les acteurs de sa structure ou de son terrain d’action, de notes de lecture, de comptes-rendus des modules proposés dans la formation, etc. Tous ces témoignages de cette formation-action permettent de construire un document de fin de formation qui sera partagé sous forme d’ateliers d’éducation populaire, toujours dans cette logique de lier étroitement pratique et théorie, réflexion et action.

Savoirs et connaissances développés

  • Prendre du recul par rapport à une activité professionnelle, bénévole ou militante
  • Repérer les enjeux institutionnels et politiques (leviers et résistances)
  • Acquérir des connaissances théoriques sur le champ de l’éducation populaire et de la transformation sociale
  • Diversifier ses outils en fonction d’un contexte
  • Acquérir des connaissances théoriques sur le champ de l’éducation populaire et de la transformation sociale
  • Engager une démarche de formation-action, articuler pratique et théorie
  • Acquérir des outils permettant de faire bouger des lignes et d’affirmer le sens des actions
  • Construire un réseau et agir en réseau
  • Participer à la mise en œuvre d’un collectif de formation-action

Qu'est ce que le DU éducation populaire et transformation sociale

  • une formation d'un an, de décembre 2018 à décembre 2019
  • un espace de prise de recul pour analyser et comprendre son action et son territoire d'implication
  • un endroit pour mêler théories et pratiques plutôt que de les opposer, en se disant aussi que "faire, c'est penser"
  • une pratique régulière de terrain articulée à trois jours de regroupement par mois au département Carrières Sociales de l'IUT de Rennes (campus de Beaulieu)
  • un groupe de participant.e.s composé de 15 à 20 personnes
  • pour pouvoir se dire à quoi ça participe ce que l'on fabrique
  • construit et animé par des enseignant.e.s - chercheur/se.s et des praticien.ne.s de l'éducation populaire issu.e.s de différents collectifs
  • fait pour réfléchir sur ses pratiques sans perdre de vue que la finalité c'est d'agir
  • pour naviguer entre formation, co-formation, et auto-formation
  • le moyen de construire et d'expérimenter la mise en place d'actions de transformations sociales sur ses territoires
  • questionner l'éducation populaire, la solidarité, les droits humains, l'émancipation..., et la façon dont on traduit en actes ces valeurs
  • l'espace "du pas de côté" dont on se dit tous les jours qu'il faudrait le faire mais qu'on reporte au lendemain en se disant que...